en-tete14-18RVB.jpg

Avignon 14-18

La Grande Guerre sur tous les fronts

Transposition virtuelle de l'exposition

de 2015. 
Mise en ligne

en 2021.

en-tete14-18RVB.jpg

Avignon 14-18

La Grande Guerre sur tous les fronts

Transposition virtuelle de l'exposition

de 2015. 
Mise en ligne

en 2021.

Il y a 100 ans, Avignon et les Avignonnais entraient dans la guerre. Cette guerre, on l’a appelée « Grande Guerre » dès 1915, tant on avait conscience de son ampleur, de son immense impact sur la société entière, tant on percevait déjà sa durée probable.

Ce conflit, qui ne devait durer que quelques semaines et qui s’est installé pendant plus de quatre ans, a touché la France dans ses moindres recoins.

 

Chaque ville, chaque village, chaque hameau y a envoyé des hommes, mais a aussi été impliqué dans un effort de guerre total orchestré au niveau national. Les préfectures et les communes se sont faites les relais actifs d’une organisation sur-mesure et d’une volonté de mobiliser toutes les « forces vives de la nation ». Le maire d’Avignon, Louis Valayer, a aussi cherché à rendre moins pénible ce temps de guerre.

Il a dû gérer les bouleversements qu’elle a provoqués dans sa ville.

 

Avignon et ses habitants, géographiquement éloignés des théâtres d’opérations militaires, ont vécu la Guerre de 1914-1918. Ils y ont été impliqués de plusieurs manières. Environ 10 000 Avignonnais ont été envoyés au front. Plus de 1000 n’ont pas survécu. Celles et ceux qui sont restés ont dû s’adapter, brutalement, à une nouvelle vie. Ils ont attendu, soutenu, protesté, désespéré. Mais certains ont aussi été suspectés de tirer parti du conflit.

Avignon a été une ville de l’arrière parmi bien d’autres. Mais elle a ses singularités liées à son identité. C’est ce que cette exposition tente de comprendre.

Le temps de la Grande Guerre à Avignon n’a que peu été étudié. Le centenaire du début de la guerre est l’occasion de s’interroger, grâce aux documents d’archives, sur la manière dont Avignon a vécu sa guerre.

Garibaldiens-photo005.jpg
Femme Enfants.png

Le front intérieur

Victoire.png

Finir la guerre

Soldat Avignon_NB.png

Le front militaire

Le front intérieur

 Avignon en   1913 

 Les 

 Avignonnaises 

 La guerre ? 

 Avignon 

 mise à   contribution 

 La   mobilisation   générale   d'Avignon 

 Nourrir le   front 

 Ceux qui   restent 

 Se nourrir 

 Secours,   entr'aide et   assistance 

 Œuvres de   guerre 

 Avignon,   ville 

 étape des   troupes 

 Accueillir et   soigner les   militaires   blessés 

 Civils,   réfugiés et   rapatriés 

 Pacifisme et   pacifistes 

 Conflictualité   des espaces 

 Censure et   contrôle de   l'opinion 

 Savoir ce   qu'en pensent   les Avignonnais 

 Méfiance,   défiance,   traque du   profiteur et de   l'embusqué 

 Censure et   contrôle de   l'opinion 

 Savoir ce   qu'en pensent   les Avignonnais 

en-tete14-18RVB.jpg

Avignon 14-18

La Grande Guerre sur tous les fronts

Transposition virtuelle de l'exposition

de 2015. 
Mise en ligne

en 2021.

en-tete14-18RVB.jpg

Avignon 14-18

La Grande Guerre sur tous les fronts

Transposition virtuelle de l'exposition

de 2015. 
Mise en ligne

en 2021.

Le front intérieur

 Avignon en   1913 

 Les 

 Avignonnaises 

 Avignon 

 mise à   contribution 

 La   mobilisation   générale   d'Avignon 

 Nourrir le   front 

 Ceux qui   restent 

 Se nourrir 

 Secours,   entr'aide et   assistance 

 Œuvres de   guerre 

 Avignon,   ville 

 étape des   troupes 

 Accueillir et   soigner les   militaires   blessés 

 Civils,   réfugiés et   rapatriés 

 Pacifisme et   pacifistes 

 Conflictualité   des espaces 

 Censure et   contrôle de   l'opinion 

 Savoir ce   qu'en pensent   les Avignonnais 

 Méfiance,   défiance,   traque du   profiteur et de   l'embusqué 

 Censure et   contrôle de   l'opinion 

 Savoir ce   qu'en pensent   les Avignonnais 

 Partie suivante : 

 La guerre ? 

 Avignon en 1913 

A la veille de la Grande Guerre, Avignon est une ville bien différente de celle que nous connaissons aujourd’hui. Le territoire compte presque 50 000 habitants, c’est-à-dire près de la moitié de la population actuelle. Les documents administratifs, comme les recensements de population, distinguent alors la « ville » de la « campagne » d’Avignon, ce qui souligne à quel point la commune est encore massivement tournée vers la ruralité, vers l’agriculture, et qu’elle est peu urbanisée en-dehors des remparts.

Cela étant, Avignon comprend une aristocratie et une bourgeoisie nombreuses, et peut-être plus que d’autres villes de taille comparable. La Ville a développé une activité en lien avec la soie et presque un tiers des habitants vit de près ou de loin de cette économie. L’industrie s’est elle aussi développée, même si Avignon conserve l’image d’une

« corne d’abondance agricole », en raison de son activité maraîchère.

FRAC084007_67Fi6647
FRAC084007_81Fi0265_01
1/1
 
 

Le front militaire

 Ceux qui   restent 

 La   mobilisation   générale   d'Avignon 

 La guerre ? 

Avignon en 1913 

A la veille de la Grande Guerre, Avignon est une ville bien différente de celle que nous connaissons aujourd’hui. Le territoire compte presque 50 000 habitants, c’est-à-dire près de la moitié de la population actuelle. Les documents administratifs, comme les recensements de population, distinguent alors la « ville » de la « campagne » d’Avignon, ce qui souligne à quel point la commune est encore massivement tournée vers la ruralité, vers l’agriculture, et qu’elle est peu urbanisée en-dehors des remparts.

 

Cela étant, Avignon comprend une aristocratie et une bourgeoisie nombreuses, et peut-être plus que d’autres villes de taille comparable. La Ville a développé une activité en lien avec la soie et presque un tiers des habitants vit de près ou de loin de cette économie. L’industrie s’est elle aussi développée, même si Avignon conserve l’image d’une

« corne d’abondance agricole », en raison de son activité maraîchère.